was successfully added to your cart.

Panier

Un peu d'histoire...

La Gymnastique Artistique

C’est au 19ème siècle que la Gymnastique connut un important développement. La Gymnastique Artistique (nommée ainsi afin de la différencier de la pratique militaire) voit l’apparition des agrès à cette période.

Alors que la Gymnastique Artistique Masculine est imposée par M. Coubertin lors des premiers Jeux Olympiques de 1896, ce n’est qu’en 1928, à Amsterdam, que les féminines feront leur première apparition. La Gymnastique Artistique connut des changements réguliers, comme le remplacement des barres parallèles par les barres asymétriques pour les femmes en 1938 ou les premiers JO en salle en 1948. C’est en 1952 à Helsinki que les deux disciplines ont acquis leur forme définitive.

Par la suite, lors des Jeux de l’ère moderne, la Gymnastique Artistique constitue l’un des sports majeurs. En 2004, à Athènes, Emilie Le Pennec devient la première championne olympique en Gymnastique Française, en décrochant l’or aux barres asymétriques. Elle reste la seule championne olympique à ce jour.

Notre fédération

La GPA, 700 licenciés, est affiliée à la fédération olympique FFG : Fédération Française de Gymnastique qui compte 300 000 licenciés.

Le projet du club s’inscrit dans le projet fédéral national.

Parmi les 8 disciplines de la FFG, la GPA propose la GAM (Gymnastique Artistique Masculine) et la GAF (Gymnastique Artistique Féminine) pour une pratique de loisir ou de compétition.

Les gymnastes qui optent pour le secteur compétitif peuvent évoluer en individuel et/ou en équipe et peuvent « matcher » au niveau départemental, régional, national ou international.